La technologie au service du télétravail

2021.02.04

Komposite proposait le 27 janvier dernier un débat autour des enjeux du télétravail et de ses développements futurs. Parmi les entreprises partenaires de cette convention digitale, Huawei a mis en avant ses atouts et son expérience.

Si le télétravail n’est pas né avec la crise mondiale du Covid-19, assurément la pandémie lui a donné un élan supplémentaire autant que de nouvelles perspectives. Les entreprises réunies par l’organisateur de cette convention digitale, Komposite, ont pu faire valoir leur propre vécu de la période écoulée ainsi que leurs projets. A la question de la journaliste Eglantine Eméyé « Comment la technologie participe au développement du télétravail ? », le directeur général adjoint de Huawei France, Minggang Zhang a répondu en livrant des exemples concrets.

Dès le mois de mars 2020, avec l’impact de la crise sanitaire en Europe, tous les managers de Huawei réunissaient chaque matin leurs équipes en visioconférences, de la même manière que le Comex se retrouvait tous les soirs pour un point quotidien. Le philosophe Raphaël Enthoven, qui intervenait dans le cadre de ce débat, a posé la question : « Comment faire groupe quand on ne se voit pas ? ». Outre que les visioconférences permettent de pallier cette dimension visuelle, des réunions peut-être plus fréquentes selon ce mode de communication ont pu finalement renforcer les liens entre les équipes même si, naturellement, elles ne compensent pas le contact humain. 

Mais ces liens internes n’avaient de sens que pour adapter la réactivité de Huawei aux besoins de ses clients. Très vite, afin d’assurer la continuité business des entreprises, Huawei France a mobilisé 200 ingénieurs et techniciens volontaires au traitement de la crise due au Covid-19. Objectif : garantir 100% de disponibilité aux réseaux. Cette configuration de crise prévoyait aussi la formation des clients aux nouveaux dispositifs à mettre en œuvre pour maintenir un fonctionnement optimal de leur entreprise.

Au titre des expériences concrètes, Minggang Zhang a donné l’exemple des hôpitaux de Paris (AP-HP) dont le renforcement du réseau, rendu nécessaire par un flux soudain généré par la crise du Covid-19 et menaçant saturation, a été réalisé en seulement 30 heures par un binôme de techniciens de Huawei. De même, toujours en mars 2020, un quality manager envoyé pour vérifier le fonctionnement de sites réseau d’un opérateur télécom a terminé ses interventions sur 5 sites en y consacrant 5 de ses nuits et permettant ainsi à des milliers d’utilisateurs de disposer de connexions dans un contexte extrêmement tendu.

Au cours de cette convention digitale proposée par Komposite, Huawei a donc pu faire la démonstration de l’efficacité des technologies les plus avancées pour assurer le télétravail tant en interne qu’en direction de ses clients. En maintenant durant les pics de la crise sanitaire la qualité, la fiabilité et la réactivité de ses équipes, les divers pôles d’activité de Huawei ont poursuivi un objectif : maintenir et optimiser la communication partout où cela était possible.

Cet objectif concerne bien sûr l’activité traditionnelle des infrastructures de télécom et des réseaux mobiles, fixe et en fibre optique ainsi que le pôle grand public avec les terminaux intelligents, les smartphones, tablettes et ordinateurs. Mais aussi le volet « star » de Huawei, à savoir les solutions d’infrastructures pour entreprises, comme l’a souligné Minggang Zhang. En quelques années seulement, un large portefeuille d’activités innovantes a été développé avec par exemple des solutions d’accès sans fil, des systèmes de visioconférences au serveur, stockage cloud et data center mais aussi switches et routeurs.

Grâce au dynamisme de ses équipes, Huawei a démontré sa capacité à surmonter la crise et à apporter à ses clients des réponses technologiques à la hauteur d’un contexte inédit.